Thé vert + Obésité ?

Contexte

L’obésité est souvent associée à l’insulino-résistance (IR) et aux dyslipémies. Le thé vert est riche en polyphénols qui peuvent moduler l’activité de facteurs de transcription contrôlant certains effecteurs du métabolisme liés à l’insulinorésistance (adipokines) et aux transporteurs de lipides (lipoprotéines).

Buts

Observer les effets d’une ingestion chronique mimant une consommation plausible d’extrait de thé vert chez le sujet obèse IR hyperlipémique. Les éléments qui sont particulièrement surveillés sont:

  • les paramètres globaux de l’IR et de la lipémie;
  • la dynamique du système de transport de lipides.

Conception de l’étude

Modèle : chien obèse IR

Suivi longitudinal 12 semaines

Administration quotidienne d’extrait de thé vert à dose nutritionnelle par voie orale.

Techniques employées

  • Dosages chimiques, enzymatiques et RIA.
  • Fragmentation des phases par ultracentrifugation
  • Isolation protéique par gel migration SDS-PAGE
  • Cinétique de lipoprotéines par utilisation d’isotopes stables
  • Modélisation numérique des cinétiques
  • Spectrométrie de masse

Résultats marquants

Variation Paramètres
➡️ Poids / Composition corporelle / Cholestérol total / Acides Gras Plasmatiques
⬆️ Sensibilité à l’insuline, [ApoAI], ApoAI PR 1, ApoAI FCR 2
⬇️ Triglycérides, [ApoB100], ApoB100 PR, ApoB100 FCR

Conclusions

Effets bénéfiques sur les perturbations métaboliques liées à l’obésité avec amélioration de l’IR et diminution des TGs explicables par une réduction du niveau de VLDLs.

Accélération de la dynamique des HDLs aboutissant à une augmentation de leur concentration.

Poster récapitulatif

Présenté au FASEB (Toulouse, FRANCE)

Publications associées

Mémoire paramètres métaboliques

Mémoire paramètres cinétiques

Article British Journal of Nutrition : activité des PPARs


  1. Production Rate ^
  2. Fractional Catabolic Rate ^
Avatar
WPdrx
Physiologiste Bioinformaticien
Suivant
Précédent