Thé vert et lipoprotéines : étude cinétique

Résumé

Le thé vert est riche en polyphénols et plus particulièrement en catéchines. Les études épidémiologiques mettent en avant l’effet bénéfique sur la santé de ces molécules antioxydantes. Les polyphénols sont connus pour réduire les risques vasculaires liés à l’obésité et à l’insulinorésistance. Néanmoins, les mécanismes impliqués restent à élucider. Afin d’évaluer l’impact de tels composés sur les perturbations lipidiques liées à l’obésité et l’insulinorésistance, 7 chiens obèses insulinorésistants reçoivent des extraits de thé verts. Les paramètres lipidiques sont consignés. L’étude cinétique d’ApoB100 VLDL est réalisée par utilisation d’isotopes stables et modélisation. Le protocole permet d’observer une diminution significative des concentrations plasmatiques en triglycérides et de l’ApoB100-VLDL. L’analyse cinétique met également en évidence un ralentissement de l’anabolisme et du catabolisme de cette lipoprotéine. La diminution de l’ApoB100-VLDL (-28%) s’explique par une baisse de la production (-42%) malgré une baisse du taux de renouvellement (-18%). Une modulation des mécanismes médiés par les PPARs est discutée. L’activité de la LPL responsable de l’hydrolyse des triglycérides des VLDL est supposée augmentée.

Publication
Publication universitaire
Date

Presentation

Manuscript

Poster

Suivant
Précédent